Chutes de neige : votre habitation est-elle bien assurée?

L’hiver s’est installé définitivement dans nos contrées avec le retour de la neige !

Flocons, bonhomme de neige et traîneaux côtoient pneus neiges, déneigeuses et embouteillages… Le manteau blanc fait le bonheur des uns et le malheur des autres !
Mais quel plaisir de pouvoir se réchauffer à la maison après un après-midi de loisirs enneigés ou après avoir bravé les routes rendues glissantes !

Bien sûr, vous n’avez aucune envie de gâcher votre plaisir à cause d’un dégât de toiture causé par le poids de la neige !

C’est donc le moment de vérifier si votre habitation est bien assurée ! ;)


Tombe la neige… et mon toit aussi !

Outre le dégât des eaux provoqué par une infiltration, la neige peut également provoquer d’autres dommages sur votre habitation : un toit qui s’affaisse sous le poids de la neige, une gouttière qui s’écoule…

Quelque soit le dégât, il ne sera pris en charge que si cela est stipulé dans les clauses de votre contrat d’assurance habitation.

Dans la plupart des cas, il existe une garantie « Tempête », qui couvre les dommages matériels causés directement par le vent ou un corps renversé, la grêle, le poids de la neige ou de la glace accumulées sur les toitures et également, le choc de la grêle sur les bâtiments.

Bien entendu, chaque contrat d’assurance indique des limites et des conditions prévues pour l’indemnisation. Ces informations vous permettront de vérifier à quel degré vous pourrez être dédommagé.

Vous devez cependant être vigilant quant à certaines clauses d’exclusion de garantie. Par exemple, l’assurance ne prendra pas en charge les dégâts liés à la vulnérabilité de certains bâtiments ou biens immobiliers (les bâtiments non entièrement clos et couverts, les dépendances en matériaux légers, les objets en plein air par exemple) ou à un manque de réparation et d’entretien de vos biens.

Certains dégâts peuvent donc être évités, notamment en isolant correctement les canalisations extérieures (qui ont tendance à éclater lorsque les températures remontent) ou en isolant les lieux non chauffés comme la cave ou le garage.


Il y a des dégâts… je fais quoi ?

Dès que vous constatez les dégâts causés par la neige, vous devez contacter votre assureur.
Selon les sources, le délai varie entre 72 heures à 5 jours maximum. Il convient donc  de vérifier ce que stipule votre contrat d’assurance.

Pour introduire une demande de dédommagement, vous devez dresser une liste chiffrée des biens perdus ou endommagés. Préparez aussi un descriptif précis des dégâts constatés, étayez-le de photos et n’oubliez pas de fournir les preuves montrant que le bien vous appartient.

Pensez également à prendre les dispositions nécessaires pour la situation ne s’aggrave pas !
Par exemple, si des tuiles de votre toit menacent de tomber, essayez de les fixer temporairement.
Car en l’absence de solutions temporaires, votre assureur pourrait vous le reprocher et votre indemnisation serait moins élevée que prévue !

Dernière étape du processus de dédommagement : un expert peut être appelé à se rendre sur place pour constater les dégâts et les chiffrer.
N’hésitez donc pas à conserver les objets endommagés pour pouvoir lui présenter si besoin.

Une fois le chiffrage effectué, votre assureur vous indiquera le montant de l’indemnisation prévue.
Elle vous sera versée dès que vous marquerez votre accord sur le montant.
Si vous désirez contester le dédommagement proposé, votre assurance se devra d’examiner votre réclamation, afin de se prononcer sur la révision éventuelle du montant de l’indemnisation.

 

 

Sources :

http://www.linternaute.com/argent/assurance/les-dommages-par-la-neige-et-le-froid/les-degats-de-la-neige-sur-votre-logement.shtml

http://www.assurances.lu/particuliers/assurance-habitation

http://www.assurland.com/assurance-blog/assurance-habitation-actualite/assurance-habitation-ce-qu-il-faut-faire-en-cas-de-neige-ou-de-gel_18601.html