Comment aménager une suite parentale ?
3.4 (68%) 5 votes

De plus en plus présente dans les critères d’achat des futurs propriétaires, la suite parentale constitue un espace privatif destiné aux parents. Voici quelques conseils pour aménager une suite parentale dans votre maison.

Qu’appelle-t-on suite parentale ?

La suite parentale est un lieu qui regroupe au moins 3 fonctions : la chambre à coucher, la salle de bains et le dressing. La superficie minimale pour pouvoir en créer une est de 14 m². Selon l’espace disponible, il est possible d’ajouter un salon ou encore un espace bureau.

Grande suite parentale

Cloisons ou pas ?

Si la tendance est aux grands espaces décloisonnés, il vaut mieux réfléchir à vos habitudes de vie avant d’arrêter votre choix. Il peut être assez désagréable pour la personne qui ne doit pas se lever d’entendre les bruits de son conjoint lorsqu’il se prépare le matin. Douche qui coule, sèche-cheveux et lumières allumés empêcheront de dormir la personne encore couchée. Les espaces ouverts sont donc à proscrire lorsque le couple n’a pas le même rythme.

Nos conseils pour aménager votre suite parentale

La lumière : idéalement, chaque partie d’une suite parentale devrait bénéficier de la lumière naturelle. Dans le cas de différents espaces cloisonnés, on jouera avec des cloisons qui laissent pénétrer la clarté. Transparente ou s’arrêtant à mi-hauteur, la cloison apporte de l’intimité et délimite les espaces tout en laissant filtrer la lumière.

L’humidité : si avoir une salle de bains dans une chambre est le rêve de beaucoup, elle peut être source d’inconvénients. Lors de sa construction, il ne faut pas négliger la partie technique : évacuation, VMC… Assurez-vous que la vapeur d’eau produite lors de votre bain soit bien évacuée. Pensez aussi à toujours bien aérer votre suite parentale.

Le dressing : qu’il soit sur mesure ou acheté en kit, le dressing se doit d’être fonctionnel. Ouvert ou avec portes ? Ça c’est à vous de choisir ! Cependant, si vous optez pour un dressing ouvert, l’ordre est de rigueur au risque de casser l’atmosphère reposante de votre suite parentale.

La circulation : laissez suffisamment d’espace entre les différents éléments qui composent votre espace de nuit privatif. Vous devez pouvoir vous déplacer sans heurter un meuble. Évitez donc de trop surcharger la pièce avec du mobilier décoratif.

Cosy ou design, avec salle de bain ouverte ou fermée, nichée sous les toits ou donnant sur une terrasse privative, la suite parentale se décline en 1001 versions.