Comment survivre au confinement quand on vit en appartement ?
3.7 (73.33%) 3 votes

La situation totalement inédite de ces dernières semaines a complètement bouleversé nos vies. D’habitude si remplies par nos activités professionnelles, nos sorties en famille ou entre amis, elles se sont retrouvées chamboulées par ce confinement imposé, mais nécessaire. Comment appréhender la promiscuité quand on dispose de (trop) peu de mètres carrés pour les partager en permanence ?  Guide de survie.

Fixer un cadre

Et si on prenait conseil auprès des astronautes ? Habitués à vivre dans un univers restreint et à plusieurs, on apprend dans leurs témoignages que l’organisation et le cadre s’imposent comme des éléments fondamentaux pour une cohabitation harmonieuse. Il y a l’espace de chacun et celui de tout le monde. Pas facile quand on vit dans un appartement et que le « tous ensemble tout le temps » est de rigueur.
C’est la raison pour laquelle un emploi du temps, certes allégé et adapté s’avère indispensable. Une grasse matinée le weekend, pourquoi pas, mais le reste de la semaine, c’est lever à 8h pour tout le monde. L’essentiel consiste à conserver des rituels pour ne pas perdre la notion du temps. Il y a les devoirs et le peut-être le télétravail, mais aussi les tâches d’entretien de la maison, n’est-ce pas l’occasion rêvée de les partager enfin de manière équitable ? On en profite également pour trier, ranger ou réorganiser son espace de vie.

Prendre soin de soi et des autres

Des enfants enfermés dans appartement en ce début de printemps ne peuvent décemment pas rester figés devant leurs cahiers toute la journée. Tout le monde en conviendra. La continuité scolaire, c’est important, mais observer leur humeur l’est plus encore. La tristesse ou l’irritabilité sont des signes à ne pas négliger. Il est essentiel de leur expliquer ce qui se passe (sans les mettre devant les chaines d’infos en continu !) tout en les rassurant sur la notion de sécurité.
Ceux qui ont la chance de posséder un balcon pourront se créer un coin de nature et faire pousser quelques plantes, et pour les autres, on met du vert dans son logement ! Le bénéfice ? Conserver un lien avec la nature. Là encore, les expériences des astronautes nous apprennent l’importance de ces petits gestes en détaillant la joie ressentie face à des salades ou des fleurs plantées au sein de la station spatiale. Futile ? Inutile ? Pas du tout, en cette période si particulière et totalement nouvelle, ne serait-ce pas l’occasion de se recentrer réellement sur les choses simples ? Tiens, à ce propos, avez-vous pu vous régaler du chant des oiseaux, même en pleine ville, depuis la fenêtre de votre appartement ? Et puis sinon, on peut aussi penser à sa future acquisition, pourquoi pas une maison avec un  jardin ?