Junglinster, un centre régional attractif à deux pas de la capitale
3.3 (66.15%) 13 votes

Pôle de développement régional, la commune de Junglinster connaît une croissance démographique continue depuis de nombreuses années. Sa situation, à seulement quinze km de la capitale, au cœur d’une nature préservée, lui confère un attrait tout particulier pour les personnes à la recherche de toutes les facilités, sans les inconvénients de la « grande ville ».

Située dans le canton de Grevenmacher, au nord-est de la ville de Luxembourg, la commune de Junglinster est la plus peuplée de la circonscription de l’est et la troisième du pays en superficie. Elle offre un cadre de vie idéal, alliant proximité avec la capitale et bienfaits de la campagne. Depuis l’achèvement du contournement de Junglinster en 2015, important axe de liaison entre les villes d’Echternach et de Luxembourg, les habitants ont vu leur qualité de vie grandement s’améliorer. « La qualité de vie, c’est bien là notre atout, confie Romain Reitz, le bourgmestre. On se trouve à l’écart de l’agitation, tout en étant très proche de tout ce dont on a besoin. »

Une offre de logements réfléchie

Construction logement Junglinster

Aujourd’hui, de nombreux projets immobiliers sont en cours et vont encore permettre à la commune d’élargir ses horizons, tout en veillant à ne pas perdre son âme. « Le plus grand projet actuel, baptisé « JongMëtt Lënster » est porté par la commune. Il concerne l’aménagement et la construction de 3,5 ha. On y trouvera notamment 37 habitations accessibles aux personnes âgées de plus de 60 ans et les personnes à mobilité réduite. Ces logements seront mis en location selon une clé de répartition qui reste à définir, mais priorité sera donné aux gens qui ont un lien avec la commune. » Juste à côté, la commune mettra aussi en vente des terrains sur lesquels les acquéreurs pourront planifier eux-mêmes leur construction, pour un coût moindre de 20% environ par rapport au prix habituel du marché. « D’autres projets vont encore voir le jour. 133 appartements et maisons, avec des espaces commerciaux, vont sortir de terre dès ce mois de septembre 2017, tandis que 43 appartements sont en cours de construction sous la houlette de la Société Nationale des Habitations à Bon Marché (SNHBM) », ajoute Romain Reitz.

En cours de finalisation, le nouveau PAG devrait entrer en vigueur en août 2018. « Nous avons notamment dans l’idée de pouvoir proposer des logements pour les jeunes familles de la commune, à des prix raisonnables et abordables. » D’autres projets privés de logements et de résidences sont également dans les cartons. Les infrastructures suivent le même tempo pour répondre aux nouveaux besoins. « Il nous reste à faire des adaptations au niveau des écoles et maisons-relais de Junglinster et Bourglinster. A Gonderange, les travaux sont en cours pour accueillir 180 enfants », précise le bourgmestre. Depuis 2015, la commune dispose aussi d’un lycée flambant neuf afin d’accueillir toute la jeunesse de la région.

Des infrastructures de qualité

Pour accueillir dans les meilleures conditions cette population en croissance continue, le nouveau Centre Sportif et de Tennis à Junglinster est en cours de construction. On y trouvera prochainement un grand hall adapté à tous les sports de balle et un deuxième hall qui abritera quatre terrains de tennis, avec une buvette entre les deux. A cela viendra s’ajouter une salle polyvalente, parfaitement équipée pour accueillir d’autres activités sportives et culturelles, dans le plus grand confort. Au dehors, des pistes d’athlétisme et un terrain multisports accessible à tous viendront compléter l’ensemble. Plus de soixante-dix clubs et associations cohabitent sur le territoire, chacun proposant des activités sportives, culturelles ou de loisirs.

Centre culturel à Junglinster

« Au niveau du tourisme, 24 sentiers auto-pédestres ont été balisés selon les critères de l’ORT, nous travaillons à la liaison par piste cyclable de nos villages et d’autres travaux sont prévus pour accueillir au mieux cyclistes et piétons. » Le partage de l’espace public entre tous les usagers est un thème auquel tient beaucoup le bourgmestre. « Dès à présent, la vitesse dans les rues de la commune est limitée à 30 km/h. Nous sommes en train de négocier avec l’Etat et les Ponts et Chaussées pour installer au centre de Junglinster un « shared space », une zone de rencontre, où la vitesse serait limitée à 20 km/h. Dans les nouveaux lotissements, les voitures doivent déjà respecter cette limitation. Il faut donner la priorité à tout le monde. »

Des zones d’activités économique et commerciale en pleine expansion

En matière de commerce et d’artisanat, la commune de Junglinster se démène pour accueillir toutes les entreprises qui le souhaitent. « L’ancienne zone Langwies est complète depuis longtemps. Nous aménageons une nouvelle zone « Um Lënsterbierg », vis-à-vis des antennes RTL. Elle sera terminée fin 2018, mais plusieurs sociétés ont déjà décidé de s’y installer et nous devrions y accueillir une antenne régionale de la SNCT dédiée au contrôle technique des véhicules. Nous avons par ailleurs obtenu l’autorisation de l’Etat pour prolonger la zone Langwies sur une surface de 5,7 ha. Le projet n’a pas encore de nom et le PAP doit être réalisé, mais nous y trouverons de commerces, des bureaux et des sociétés artisanales. » Médecins, pharmacies, administrations, banques, boutiques, artisanat, crèches, Junglinster dispose d’une grande variété de commerces et de services pour répondre à l’ensemble des besoins de sa population. Et les onze autres villages de la commune, s’ils connaissent un développement plus modéré, ont eu droit à d’importants travaux de modernisation et d’assainissement au cours de ces dernières années. De quoi permettre à chacun de s’épanouir dans un environnement préservé.