Prêt immobilier à taux fixe ou variable ?
4.3 (86.67%) 6 votes

Choisir entre un crédit immobilier à taux fixe ou un prêt à taux révisable (ou variable) nécessite une vigilance toute particulière car selon la formule choisie, les mensualités pourront beaucoup varier. Le taux choisi détermine, en effet, la charge financière que l’emprunteur devra supporter à travers le montant des intérêts à payer.
Faisons le point sur les deux formules.

Le prêt à taux fixe : la sécurité

Le taux fixe est une véritable assurance pour l’emprunteur. Avec ce prêt, il bénéficie d’un taux déterminé lors de la signature du contrat avec son banquier : il n’évoluera pas pendant toute la durée du prêt. Pour autant, bien qu’il soit à l’abri des hausses éventuelles des marchés financiers, il ne bénéficiera pas des baisses. Le taux fixe permet également d’adapter les mensualités payées ou la durée du prêt aux évolutions de revenus de l’emprunteur. Ainsi, les mensualités peuvent être modulables ou progressives.

Le taux variable ou révisable : la souplesse

Le prêt à taux variable ou révisable comporte un taux initial qui évolue en fonction d’une périodicité et d’un indice fixés au contrat. Le point positif de ce taux est qu’il est plus bas lors de la souscription qu’un taux fixe. Cependant, son évolution peut être à la hausse (elle est en général plafonnée ou « capée ») ou à la baisse, ce qui engendre :
– un changement de la mensualité avec toujours la même durée du prêt,
– une mensualité stable avec un allongement de la durée.
Toutefois, l’inconvénient principal du taux variable est l’impossibilité pour l’emprunteur de connaître le coût total de son prêt lors de sa souscription.

Dans le cadre d’un prêt immobilier, prenez conseil auprès d’un expert pour bénéficier du taux le mieux adapté à votre situation personnelle et professionnelle

Trouvez votre prêt immobilier avec atHomeFinance

Demandez votre prêt immobilier
Simulez votre prêt

Simulez votre prêt avec atHomeFinance