Toujours pas de bulle immobilière au Luxembourg
Votez pour cet article

bulle immo

Cette question est récurrente dans le domaine de l’immobilier : une bulle immobilière est-elle à craindre au Luxembourg ?

Selon l’Observatoire de l’habitat, ce n’est pas encore le cas…

 

Une offre limitée par rapport à la demande 

Au Luxembourg, les prix de l’immobilier sont élevés, certes, mais pas à cause d’une surévaluation du marché.

Contrairement à d’autres pays, la demande immobilière au Grand-Duché est très élevée, de part la densité de population qui ne cesse de croître (par l’apport, notamment, de nouveaux employés chaque jour) mais l’offre ne permet pas toujours de la combler.

C’est d’ailleurs dans cette optique que l’Etat luxembourgeois tend à pratiquer une politique de densification des populations en optimisant l’espace habitable disponible.

Le ministre du Logement, Marco Schank, se dit d’ailleurs très heureux de cette situation car « ce qui apparaît clairement […], c’est qu’il n’y a pas de comportement spéculatif qui vient perturber le jeu de l’offre et de la demande.»

Un marché légèrement surévalué

L’Observatoire de l’habitat s’est penché sur la question de la bulle immobilière et selon son coordinateur, Julien Licheron (également collaborateur du CEPS/Instead), le Luxembourg ne doit pas craindre une bulle immobilière : « Ce que j’ai trouvé, c’est que sur les dernières années, les prix de l’immobilier ont été relativement conformes aux fondamentaux de l’économie. C’est-à-dire aux évolutions de l’offre limitée de logements, aux évolutions démographiques qui ont été importantes, aux évolutions du taux de croissance économique, mais également aux évolutions récentes des taux d’intérêt qui ont très nettement baissés et des conditions de crédit. Autrement dit, il ne semble pas qu’il y ait un mouvement de spéculation qui vienne augmenter artificiellement les prix de l’immobilier.»

Cependant, Julien Licheron précise que le marché a été légèrement surévalué entre 2004 et 2008 ; les prix avaient été augmenté de 6% par rapport aux données des fondamentaux de l’économie. Il y a donc eu une légère bulle immobilière, qui s’est résorbée complètement en 2009, suite à la légère baisse des prix immobiliers.

Une offre en lien avec la demande pour éviter la bulle immobilière

Le défi des politiques aujourd’hui est de faire en sorte de rééquilibrer l’offre par rapport à la forte demande immobilière au Luxembourg, et plus particulièrement en matière de logements financièrement abordables.

Lors d’une interview accordée à atHome.lu en janvier 2013, Jean-Paul Scheuren, président de la Chambre immobilière de Luxembourg, un nouveau modèle de logement locatif à coût modéré serait d’ailleurs mis en œuvre prochainement.

Mais malgré l’apport de solution, rien ni personne ne peut garantir qu’une bulle immobilière ne se produira pas à l’avenir.

 

Sources :
http://www.lequotidien.lu
Interview de Jean-Paul Scheuren par atHome.lu

Image: http://pinterest.com/pin/305681893427775641/