Le top 5 des maisons les plus chères du monde
3.8 (76%) 5 votes

Rêvons un peu et découvrons les maisons qu’aucun d’entre nous ne pourrait s’offrir. Petit tour mondial des demeures les plus chères.

Soyons clair, la maison la plus chère du monde vaut 1,2 milliard d’euros, mais il n’y a aucune chance qu’elle se retrouve un jour sur le marché de l’immobilier : il s’agit en effet de la résidence de la reine d’Angleterre, Buckingham Palace bien évidemment. Notre top 5 des maisons les plus chères la classe donc hors catégorie, mais voici les autres.

1. Un milliard pour l’Antilia

Êtes-vous bien assis ? La maison la plus chère du monde, la voilà. Non, ce n’est pas une tour qui abrite une cinquantaine de familles, mais simplement les proches (cinq personnes !) d’un homme d’affaires de Bombay. Mukesh Ambani, la plus grosse fortune d’Inde, a fait construire ce bijou baptisé « Antilia » pour la modique somme de 1 milliard de dollars. 27 étages, 170 mètres de hauteur, 37 000 mètres carrés habitables et 2 000 pièces : inutile de tenter ici une partie de cache-cache ! Terrasses, jardins suspendus, héliports (trois en tout), piscine olympique, théâtre, hôpital personnel… Autant dire qu’ici rien ne manque, pas même les 600 personnes chargées d’entretenir quotidiennement les lieux.

2. La villa du roi Belge… en France

Sur la deuxième marche de notre classement, se trouve une propriété française : la villa Léopolda, vendue 500 millions d’euros en 2008 à un milliardaire russe (mais la vente fut cassée), estimée aujourd’hui à 600 millions. La belle domine Villefranche-sur-Mer, sur la côte d’Azur. Pour ce prix-là, l’ancienne résidence du roi des Belges Léopold (qui l’acquit pour un franc symbolique en 1902), ce sont quelque 2 000 mètres carrés habitables qui se nichent dans un parc de huit hectares. On en sait peu sur l’intérieur de la villa Léopolda, un véritable palais de style néo-renaissance. Il a sans doute dû évoluer au gré de ses propriétaires : deux rois des Belges, un architecte américain, un financier canadien, un industriel italien, un homme d’affaires syrien et aujourd’hui l’épouse de ce dernier.

Source image: alux.com

3. The Billionaire, Los Angeles

Vous avez 250 millions de dollars devant vous ? Cela tombe bien, cette maison est à vendre ! Située en Californie, « The Billionaire », comme la surnomme son propriétaire, domine les collines de Bel Air et affiche une superficie de de 3 530 m². Le palais blanc abrite notamment douze chambres et vingt-et-une salles de bains, mais également un spa, une piste de bowling, une salle de cinéma… À l’intérieur, tout n’est que luxe et high-tech, et l’ensemble est vendu meublé. Pour ce prix-là (c’est tout de même la maison la plus chère des États-Unis), vous avez également droit au mur de friandises, à l’hélico sur le toit, au voilier de luxe et à une centaine d’œuvres d’art.  

Source image: christiesrealestate.com

4. Fairfield Pond, sur la côte est

Restons aux États-Unis mais envolons-nous sur la côte opposée et plus précisément à Sagaponack (New York), pour y découvrir Fairfield Pond et ses 10 000 mètres carrés habitables. Face à l’Atlantique, la propriété du milliardaire américain Ira Rennert se distingue par les façades à l’italienne de ses bâtiments – treize au total, dont la maison principale de 6 100 m² (29 chambres et 39 salles de bains).

Source image: grablists.com

5. One Hyde Park, à Londres

Évaluée à 248 millions de dollars, Fairfield Pond a « relégué » le One Hyde Park de Londres au 5e rang de notre classement. Mais attention, on ne parle pas ici de l’ensemble de ce luxueux complexe situé au cœur de la capitale britannique, mais simplement d’un appartement, acheté pour la modique somme de 200 millions d’euros. Certes, il offre une vue sur tout Londres et dispose d’une chambre spécialement conçue contre les attaques au gaz, mais pour ce prix, on aurait espéré un jardin !