Wiltz, capitale des Ardennes
5 (100%) 1 vote

Baptisée « Ville Martyre » après la seconde guerre mondiale, Wiltz connaît depuis quelques années un renouveau important. Désignée comme « Hotspot » pour le développement de l’économie circulaire au Grand-Duché, la commune dispose de toutes les commodités et infrastructures nécessaires au quotidien, tout en offrant un cadre de vie idéal.

Nichée au cœur des Ardennes luxembourgeoises, dans le nord du pays, la commune de Wiltz accueille aujourd’hui 7 100 habitants représentant quelque 95 nationalités, alors qu’elle en comptait encore moins de 5 000 il y a vingt ans.

L’augmentation de la population à Wiltz ces dernières années s’explique par deux grands facteurs. La commune a connu une fusion en 2015. Eschweiler et Wiltz se sont en effet rassemblées pour former la nouvelle commune de Wiltz, comprenant aujourd’hui six villages et une ville : Erpeldange, Eschweiler, Knaphoscheid, Roullingen, Selscheid, Weidingen et Wiltz. Parallèlement, le nombre de résidents a progressé dans chacune de ces localités.

Zoom sur Wiltz

Des équipements pour tous

Si Wiltz attire autant d’habitants, c’est certainement parce qu’elle leur offre de nombreux atouts. La commune peut en effet s’appuyer sur de nombreuses infrastructures. « Hall sportif, piscine intérieure et en plein air, centre culturel, école de musique, bibliothèque, crèches, écoles précoces et primaires, lycée, écoles d’enseignement supérieur et maisons-relais, commerces, restaurants, centre hospitalier, pharmacies et médecins,… Wiltz dispose de tout ce dont on a besoin pour vivre au quotidien », souligne Fränk Arndt, bourgmestre de la commune.

Couvrant une superficie de 39,3 km2, dont la majorité est composée de forêts, Wiltz est également hautement appréciée pour ses paysages environnants. Une fois sorti de la petite ville, on plonge au cœur d’une nature préservée, offrant de belles aires de jeux en extérieur et des kilomètres de randonnées pédestres ou cyclistes.

Wiltz centre

À cet égard, Wiltz séduit chaque année de nombreux touristes. « Avec la crise économique de 2008, l’activité industrielle de la ville a été ralentie. Nous nous sommes alors davantage tournés vers le tourisme, souligne Fränk Arndt. Nous avons beaucoup investi dans ce secteur au cours des cinq dernières années. » Le camping, par exemple, a été modernisé et dispose aujourd’hui d’un ensemble de 26 logements d’hôtellerie de plein air haut de gamme. Parallèlement, un nouvel hôtel, comprenant 25 chambres, va bientôt voir le jour. « Il s’agira d’un hôtel d’inclusion et de formation pour personnes handicapées, géré par une société coopérative », précise le bourgmestre. 

Si Wiltz se situe dans le nord du pays, au cœur d’une nature verdoyante, elle n’en reste pas moins bien connectée à l’ensemble du pays. « On peut rejoindre rapidement Luxembourg-Ville, Mersch, Clervaux ou encore Ettelbrück via le train, commente le bourgmestre. Nous pouvons aussi nous appuyer sur un bon réseau d’autobus pour parcourir la ville ou nous rendre dans les communes avoisinantes. Enfin, et on a parfois tendance à l’oublier, les grandes villes telles que Liège, Bruxelles, Aix-la-Chapelle, Maastricht, Cologne,… sont facilement accessibles par l’autoroute. »

L’immobilier plus attractif

Au rang des atouts, et non des moindres, on peut également citer les prix de l’immobilier qui, s’ils restent élevés, demeurent plus abordables que dans le reste du pays. Alors que la moyenne des prix de vente d’un appartement existant au Luxembourg est de   5 687 euros par mètre carré, elle n’est « que » de 4 074 euros à Wiltz (source : statistiques atHome.lu). Une réalité qui contribue aussi à attirer de nouveaux résidents chaque année.

Immobilier Wiltz

De nombreux projets de construction sont en cours de réalisation afin de pouvoir loger les nouveaux habitants sur le territoire de la commune. « Trois grands projets de développement urbain nous permettront de continuer à accroître rapidement notre population dans les prochaines années, explique Fränk Arndt. Le projet  « Op Heidert », qui est tiré par la commune de Wiltz, et les projets « Haargarten » et « Wunne mat der Wooltz », qui sont menés par le Fonds du Logement, permettront, à terme, de loger plus de 3 000 habitants supplémentaires. »

Le troisième projet mentionné envisage une revalorisation et une requalification de l’ensemble des friches industrielles situées au coeur de la ville de Wiltz. « Étendu sur plus de 27 hectares, ce projet intègre un concept d’urbanisation global, architectural et durable. Il permettra d’accueillir environ 780 unités de logements, soit 1 800 habitants, favorisant une mixité sociale et le développement d’un quartier vivant, dans une logique d’économie circulaire », précise le bourgmestre. 

L’innovation au cœur de la réflexion

Wiltz est une commune qui bouge, et qui s’engage. Depuis 2015, elle a en effet été désignée comme « Hotspot » national pour l’économie circulaire. Plusieurs projets y sont déployés en ce sens, en intégrant l’ensemble des acteurs de la société afin de créer un avenir plus durable. Parmi les initiatives les plus innovantes, on peut citer le concept d’immeuble circulaire « Nesto ». Un premier projet de six appartements a été construit intégralement dans cette optique par le promoteur Heliosmart et inauguré en septembre dernier.

Au-delà du logement, l’économie circulaire vise l’ensemble de la vie et des acteurs de la commune, et notamment les commerces. « Face aux changements structurels de notre économie et de nos modes de consommation , les commerçants locaux devront s’adapter, confie Fränk Arndt. Nous avons donc décidé de nous distinguer, en proposant autre chose que les magasins standardisés que l’on trouve dans chaque centre commercial. Nous disposons par exemple d’un commerce qui vend des meubles et objets de décoration rénovés et revalorisés. D’autres idées suivront dans la même optique. »

L’augmentation de la population implique aussi de repenser et de renforcer les infrastructures de la commune. Pour continuer à former et accueillir au mieux les jeunes, une nouvelle école d’une capacité de 320 élèves va être créée dans le nouveau centre urbain au cœur de la ville de Wiltz. « Celle-ci sera complétée par une maison-relais, une école de musique, un petit hall sportif et une structure nationale d’éducation non formelle », poursuit Fränk Arndt. Autour de l’emblématique  cheminée de l’ancienne usine Ideal sera également ouvert un centre de loisirs outdoor et indoor où l’on pourra pratiquer l’escalade, le soccer, le beach-volley et le basketball.

Parallèlement, Wiltz va continuer à développer les zones d’activités économiques Salzbaach, créatrices de nouveaux emplois pour les habitants de la commune et des communes environnantes. Là aussi, les principes de l’économie circulaire seront appliqués en coopération avec l’ensemble des acteurs régionaux et nationaux concernés. Avec une telle vision à long terme, nul doute que Wiltz devrait encore rester attractive aux yeux de ses actuels et futurs habitants.