1,2 milliard d’euros d’épargne supplémentaire en 2020
5 (100%) 3 votes

Covid-19 oblige, les foyers du Grand-Duché ont nettement moins dépensé en 2020. Les principaux responsables ? L’émergence du télé-travail, la difficulté à voyager et à profiter de loisirs dans les secteurs culturels, sportifs ou encore de l’Horesca, et la méfiance face à un avenir incertain.

Ces nouvelles contraintes ont entraîné une hausse de l’épargne, qui s’élève à 18 milliards d’euros en 2020, soit 1,2 milliard de plus par rapport à 2019.

Est-ce synonyme d’un rebond de l’économie ?

Oui et non ! La Statec anticipe une hausse des dépenses (jusqu’à 8%), mais tous les secteurs d’activité ne vont pas en bénéficier. La confiance en l’économie n’étant pas au plus haut, les dépenses des foyers se focaliseront vers des achats utiles : l’heure est aux biens durables. Le confinement et le télé-travail ont permis de repenser l’utilisation du logement, les résidents recherchent quelque chose de plus grand, avec un espace extérieur.

Et la mobilité dans tout ça ?

Si la majorité des résidents a moins utilisé son véhicule en 2020, on ne constate pas pour autant une volonté de ne plus utiliser sa voiture. La mobilité est repensée, pour différentes raisons :

  • Sanitaire, en premier lieu. Certains utilisateurs des transports en commun se sentent désormais plus en sécurité en étant seul dans leur véhicule.
  • Dans un second temps, on observe une volonté d’indépendance : fermetures des frontières, avions annulés ? Qu’à cela ne tienne, avec une voiture, les résidents sont plus libres de leurs mouvements et ont redécouvert le tourisme local.

La preuve que la voiture reste un poste de dépense privilégié ? Une étude TNS estime que 18 000 véhicules seront vendus pendant l’Autofestival de 2021, actuellement en cours.

Quelles sont les prévisions pour 2021 ?

Selon la Statec, deux facteurs demeurent trop incertains pour pouvoir définir une tendance claire :

  • L’évolution de l’épidémie et la stratégie de vaccination
  • La confiance des consommateurs

Alors, les foyers vont-ils continuer à épargner ou l’économie bénéficiera-t-elle du rebond tant attendu ? Réponse dans quelques mois !

Source : étude de la Statec de décembre 2020