Co-living, co-working, co-voiturage… Ces mots font partie de notre quotidien et nous sommes de plus en plus sensibles à la notion de partage et de vivre ensemble. Mais attention pas à n’importe quelle condition ! atHome.lu a rencontré Nicolas et Aurélien, co-fondateurs de Cocoonut, qui accordent un poids majeur à la flexibilité, au design et à la communauté. On vous dit tout sur ce concept.

Le coliving : une expérience humaine avant tout

Contrairement à la colocation qui avait pour objectif de faire réaliser des économies aux étudiants, le coliving est avant tout une expérience unique pour les personnes arrivant fraîchement dans une nouvelle ville ou pays pour des raisons professionnelles.
L’idée : que tout soit prêt pour accueillir les futurs locataires et leur offrir un ensemble de services outre le fait de disposer d’une salle de bain, d’une chambre privative et d’espaces communs. Pour Nicolas, co-fondateur de Cocoonut, la promesse du coliving est que “le seul problème des locataires qui arrivent chez nous est de savoir ce qu’ils vont mettre dans leur valise”.

Effectivement, le coliving se situe entre l’hôtel qui est une solution très court terme, et la colocation très classique et basique. L’objectif du coliving est de proposer un lieu de vie avec des prestations de haut-standing et un loyer tout compris. Fini par exemple les frictions classiques propreté et conflit de salle de bain : ici, chaque chambre dispose d’une salle de bain privée et il est prévu qu’un ménage hebdomadaire soit effectué par une équipe de professionnels. Les colivers pourront déguster un repas tous ensemble sans pour autant avoir comme sujet principal “qui doit s’occuper du ménage aujourd’hui ?”

Le Luxembourg, terre idéale pour le coliving 

Il est important de noter que le Luxembourg a le deuxième taux d’immigration le plus élevé en Europe. La moitié des résidents au Grand-Duché sont des expatriés. La plupart d’entre eux sont ainsi confrontés à leur arrivée aux difficultés liées à la recherche d’un logement : forte demande, des loyers élevés auxquels s’ajoutent les frais d’agence, la caution et les meubles. Bref, on ne vous apprend rien, emménager coûte cher mais le coliving permet de limiter les frais sans pour autant faire de concessions sur l’aspect intérieur !

Aurélien et Nicolas ont d’ailleurs constaté que plus de la moitié des personnes qui les ont contactés viennent de pays hors Europe. Ces personnes sont d’autant plus intéressées par la flexibilité et l’aspect communautaire que propose le coliving. Effectivement, le coliving permet aux locataires de se rapprocher de leur employeur et de la communauté avec laquelle ils vont partager une tranche de leur vie.

Un avantage pour les locataires & pour les propriétaires

En faisable appel à des opérateurs tel que Cocoonut, les investisseurs et propriétaires des lieux optimisent le rendement de leur bien qui va être supérieur à une location classique.
Grâce à une gestion totale de la part de Cocoonut, les propriétaires s’assurent que le bien est respecté et entretenu : d’une part grâce à la mise en place d’une charte et d’un règlement intérieur pour éviter les problèmes et nuisances de voisinage, et d’autre part, en incluant prestations telles que le ménage hebdomadaire par des professionnels.

L’avenir se trouverait-il dans le “co-” ?

Co-living, co-working co-voiturage… La notion de vivre ensemble est une tendance de fond puisque l’on s’aperçoit que l’on partage de plus en plus de ressources. Il y a quelques années, cela a commencé par le partage de sa voiture, puis de ses espaces de travail. La prochaine étape est d’aller plus loin en partageant tout ce qui est partageable dans sa vie de tous les jours tout en mettant des barrières claires sur la partie “privée”.

Si le coliving existe depuis plusieurs années au Luxembourg, la création de Cocoonut montre que ce concept prend de l’ampleur et répond aux besoins des résidents. En effet, une étude nommée “one shared house in 2030” montre que nous serons amenés de plus en plus à solliciter ce type de co-living avec pour raison principale la volonté de garder un lien social : en 2030, nous serons 70% à vivre en ville !

Vous souhaitez en savoir plus sur le projet de Cocoonut ? Cliquez ici pour découvrir l’intérieur et ici pour leur annonce !