Votez pour cet article

Il existe une multitude de mesures à adopter au niveau du chauffage et de la préparation d’eau chaude sanitaire pour réduire vos coûts. En voici les points les plus prometteurs, commençant par les interventions les moins coûteuses:

– Évaluez et repensez vos habitudes et besoins

Une réduction de la température ambiante de 1°C peut engendrer des épargnes en énergie de 6 %. Aérer: oui mais sans laisser ouvert les fenêtres pendant  toute la journée, mieux est d’aérer qques fois par jour en créant un courant d’air.  Si vous disposez d’une ventilation mécanique centralisée (VMC) alors essayez de réduire son débit.

– Laissez contrôler et entretenir l’installation régulièrement

Dans ce cas un problème éventuel peut être identifié avant la période de chauffe.

– Purgez les radiateurs régulièrement

L’efficacité du transfert de chaleur est améliorée et la corrosion est réduite.

– Isolez les tuyauteries de chauffage et d’eau chaude sanitaire

Une épaisseur d’isolation comparable au diamètre intérieur de la tuyauterie est suffisante.

– Perfectionnez la régulation (échange ou installation de vannes thermostatiques, thermostat automatique, abbaissement nocturne, sonde extérieure)

Les vannes manuelles mais aussi les vannes thermostatiques >20 ans sont à remplacer immédiatement. Une sonde extérieure permet de réguler la température de départ de la chaudière en fonction de la température extérieure.

– Isolez les niches de radiateur et enlevez les objets obstruants

Les niches de radiateur sont des points faibles du mur extérieur.

– Ajoutez un commutateur horaire (timer) pour la pompe de circulation de l’eau chaude sanitaire

Aux économies d’électricité s’ajoutent la réduction des pertes d’énergie dans les conduites.

– Remplacez les circulateurs et pompes par des appareils à haut rendement (Classe A ou B)

Une pompe de circulation standard consomme entre 40W et 100W en continu, tandis qu’une pompe  à haut  rendement consomme  seulement l’énergie électrique nécessaire pour satisfaire la demande, la consommation électrique est variable.

Désembouage du système de chauffage complet

Aux épargnes d’énergie s’ajoute la longévité de toute l‘installation.

– Pensez à un équilibrage hydraulique

Grace à cette intervention chaque radiateur peut être approvisionné avec la même quantité d‘énergie.

– Envisagez un système d’appoint au bois

Il existe des poêles à bois ou pellet bouilleur qui peuvent alimenter le ballon d’eau chaude sanitaire.
– Envisagez une installation solaire thermique pour la préparation d’eau chaude sanitaire et éventuellement aussi pour le chauffage

L’appoint solaire du chauffage et seulement économiquement justifiable si le bâtiment possède une isolation thermique suffisante et chauffage au sol/murs.

Échange intégral par une nouvelle installation de chauffage

Une chaudière à condensation (de préférence au gaz) en combinaison avec capteurs solaires thermiques, une mini centrale de cogénération, pompes à chaleur et beaucoup d’autres solutions sont envisageables.

Si vous voulez tout savoir sur l’assainissement des bâtiments anciens rendez-vous sur

www.1nergie.lu