Acheter à deux, entre concessions et bons compromis
4.4 (87.5%) 8 votes

Acheter une maison lorsqu’on est en couple est souvent l’un des premiers engagements pris l’un envers l’autre. Pourtant au moment de choisir un bien immobilier en commun apparaissent souvent des divergences. Alors, comment concilier les envies de chacun ?

Financièrement, comment fait-on ?

Le premier point à aborder lorsque l’on envisage d’acheter une maison à deux est l’aspect financier de la transaction. De l’apport mis par chacun pourra dépendre le montant des parts de la maison qui lui seront accordées. Il en va de même selon le % du montant des traites remboursé par l’une et l’autre partie. L’argent est souvent source de conflits lors de l’achat d’un bien. Il est donc préférable de parler clairement de sa situation financière avec son conjoint et de décider ensemble comment s’effectuera le remboursement des traites et comment seront réparties les parts du bien immobilier.

Parler des envies et des critères de chacun

Il aime la campagne, vous ne jurez que par la ville. Vous préférez un appartement, il se voit dans une maison avec jardin. Avant de commencer les recherches, prenez le temps de parler des critères de sélection qui sont importants pour vous. Il faudra que chacun fasse des compromis jusqu’à arriver à dresser une liste de critères en commun. Cette étape est très importante, car elle permet de partir sur une base de recherche saine et permet d’éviter de nombreux sujets de dispute.

Coup de cœur immobilier et compromis

Un coup de cœur pour un bien immobilier peut souvent faire oublier la liste de critères établie au début de la recherche. Tout à coup, ce qui vous semblait inconcevable devient envisageable. La maison de 3 chambres avec jardin et garage que vous recherchiez vient de laisser place à un appartement-terrasse avec deux places de parking.

N’oubliez pas qu’acheter une maison signifie que vous vous engagez dans une transaction à long terme. Avant de prendre une décision, il est conseillé de réfléchir à tête reposée au bien que l’on envisage d’acquérir. Si les deux parties acceptent de revoir leurs critères et pensent avoir trouvé dans cet appartement leur futur logement, l’achat peut être envisagé. L’important étant que le couple se voit poursuivre sa relation dans un lieu de vie commun et un environnement qui leur plaisent à tous les deux.