La garantie locative : quel montant ? quel financement ?
5 (100%) 5 votes

Emménager dans un appartement est synonyme de frais. En cas de location, il faut notamment s’acquitter de la garantie locative, ou caution (ou aussi appelé dépôt de garantie). De quoi s’agit-il précisément ?

Une caution non obligatoire, mais fréquente

Vous avez trouvé à louer un logement qui correspond à vos attentes ? Si la garantie locative n’est pas légalement obligatoire, il y a de très fortes chances que le bailleur vous demande le versement d’une caution. C’est, pour lui, une assurance qui peut couvrir tant une défaillance dans le paiement des loyers que des dégradations.

La loi luxembourgeoise impose une limite en la matière : le propriétaire ne peut pas vous demander une caution équivalente à plus de trois mois de loyer. Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une lourde somme à payer, qui s’ajoute au versement du premier mois de loyer et à d’éventuels frais d’agence.

Des aides pour payer sa garantie locative

À plus forte raison si vous êtes en début de vie professionnelle et si vous vous apprêtez à louer votre premier logement, payer une caution relève souvent du casse-tête. Heureusement, vous pouvez prétendre à différentes aides pour faire face à cette dépense.

Ainsi, si l’appartement n’est pas conventionné, vous pouvez prétendre à l’aide étatique au financement d’une garantie locative. D’un montant maximum de 573 €, elle ne concerne cependant que les logements dont le loyer n’excède pas 1 368€ (environ)  et un tiers des revenus du locataire. Elle est soumise à d’autres conditions, comme la signature d’un contrat de dépôt auprès d’une banque.

Au Luxembourg, la banque elle-même peut vous aider, soit en bloquant la somme correspondant à la caution sur un compte (c’est ce que l’on appelle la garantie bancaire à première demande), soit en proposant une garantie bancaire simple : l’établissement s’engage à verser au bailleur la somme due par un locataire défaillant sur présentation de la créance. 

L’assurance garantie locative

Pour les locataires, il existe encore une autre solution : souscrire une assurance garantie locative auprès d’une compagnie spécialisée. Au lieu d’avancer plusieurs mois de loyer, le locataire s’acquitte alors d’une prime annuelle. En cas de défaillance précisée dans le contrat, l’assureur versera une indemnisation au bailleur. Attention, cette formule est soumise à l’accord de ce dernier.