Des conseils pour acheter dans le neuf
5 (100%) 4 votes

Un achat immobilier est souvent une affaire de coup de cœur. Mais lorsque l’on décide d’acheter un logement neuf, pas de visite possible : il faut généralement se contenter de simples plans. Nos conseils pour faire le bon choix dans le neuf.

Rendez-vous sur place

Évidemment, lorsque l’on achète un appartement, son esthétique, sa typologie et son état ne sont pas les seuls critères. Sa situation géographique est un élément essentiel à prendre en compte. Vous avez des enfants ? Sans doute souhaitez-vous qu’une école se trouve à proximité. Quid des commerces, des transports en commun… ? Même si aucune pierre n’est encore sortie de terre, vous pouvez donc vous rendre sur place, constater si l’environnement vous convient, si les services que vous espérez sont bien au rendez-vous du quartier, etc.

Étudiez les plans

Si vous envisagez un achat dans un programme immobilier précis, c’est certainement parce que vous avez été séduit par le logement témoin qui vous a été présenté. Mais où sera situé votre appartement dans l’ensemble imaginé par le promoteur ? Vous aurez la réponse, d’une part en étudiant en détail le plan de masse – qui vous livrera des informations sur l’orientation du bâtiment, les différents accès, les espaces verts… –, d’autre part en réservant assez vite pour avoir le choix. Sinon, cet appartement au dernier étage avec terrasse orientée plein sud pourrait bien vous passer sous le nez ! Le descriptif technique est également une mine d’informations.

Une visite virtuelle

Les progrès technologiques étant ce qu’ils sont, de plus en plus de promoteurs vous proposent une visite virtuelle de votre futur logement, en 360°. Cela vous permet de le visualiser, avec les équipements et matériaux, mais aussi de lister des aménagements personnalisés dont vous pourriez avoir besoin comme un placard supplémentaire, le remplacement de la baignoire par une douche, un autre revêtement de sol dans les chambres… Vous pouvez ainsi en faire rapidement la demande.

Respectez les étapes…

Ces demandes d’aménagement interviennent souvent au moment de ce que l’on appelle le contrat de réservation. Celui-ci vous oblige à bloquer 5 % du prix de vente sur un compte. Il comprend le descriptif du bien et des matériaux utilisés ainsi que la qualité de la construction. Il n’est en revanche que rarement précis quant à la date de livraison. Vous verrez par exemple la mention « livraison prévue en… ».

… mais prenez toutes les assurances

Cela ne sera pas le cas sur le contrat de vente définitif. Le constructeur doit vous donner une date (un mois). Vous pouvez donc négocier des indemnités de retard, sachant que celles dues aux intempéries et autres cas de force majeure ne seront pas prises en compte. Pensez par ailleurs à vérifier que le constructeur dispose bien d’une caution bancaire extérieure, qui vous remboursera les sommes versées au fur et à mesure de la construction en cas de défaillance. N’hésitez pas, non plus, à prendre vos précautions en souscrivant auprès de votre assurance une garantie protection juridique, qui pourra vous accompagner tout au long du projet.